Sécurité pour Tous – 反暴力要安全

La si discrète communauté chinoise de Paris fait parler d’elle…

… et c’est en sirotant mon café du matinal en direct de mes vacances chinoises que j’apprends que 8500 chinois/asiatiques se sont réunis pour manifester contre l’insécurité grandissante dans les quartiers comme Belleville. Ma femme m’avait parlé il y a quelques temps de problèmes qui étaient passés inaperçus dans l’actu et finalement, Chinatown est obligé de sortir de sa tannière pour s’exprimer. Pour qu’on en arrive là, il doit y avoir de sacrés problèmes.

Loin de moi d’avoir une quelconque expertise sur la diaspora chinoise (海外华人 hǎiwài huárén) mais ces phénomènes ont tendance à se développer. J’en discutais récemment avec un ami nigérien qui m’évoquait les tensions grandissantes entre les marchands locaux africains et les immigrés chinois contre qui toute concurrence est impossible en terme de compétitivité.

Pour en revenir sur le cas parisien, on évoque surtout des soucis durant les cérémonies de mariage où il est vrai l’argent, souvent en liquide, coule à flot et passe d’une main à l’autre sans autre soucis de sécurité. Il y a deux jours encore, je constatais une fois de plus que les chinois ne connaissent pas la carte bancaire et j’étais le témoin, dans une banque chinoise où il n’y avait aucun sas de sécurité; du retrait par une jeune femme de 18 000€ en petites coupures puis de sa sortie de la banque, la liasse à la main. Sur Paris, je ne lui laisse pas 30 secondes si tant est que la banque la laisse sortir de cette manière. Même s’il existe en Chine encore quelques zones de pickpockets, surtout dans les endroits touristiques, on se sent très en sécurité quant au port de l’argent. Il est vrai tout de même qu’içi le moindre vol verra tous les témoins bondir sur le malfrat et opérer une bastonnade en public avant que celui-ci ne soit remis aux forces de l’ordre où il passera un très mauvais quart d’heure avant de partir plusieurs années en prison. c’est un fait, généralement « dictature » et « sécurité » font bon ménage. c’est pourquoi un chinois parisien pourra devenir une cible idéal pour les petits voyous du coin.

Sur un plan plus large, cette montée de l’insécurité des communautés chinoises n’est pas nouvelle. On se souviendra des attaques envers cette dernière à Lhassa, ou encore dans la province occidentale du Xinjiang où les minorités Ouighours (les musulmans locaux) et les Han (la plus grosse ethnies de Chine) se frittait. en effet, le développement toujours très discret des chinois a permis a ces derniers de construire et solidifier des communautés qui, si elles ont pu rester discrètes jusqu’à récemment, le sont de moins en moins au regard de l’actualité quotidienne sur la Chine. Qu’importe le pays, le développement de la communauté chinoise s’y est toujours faite sur un même modèle d’autodéveloppement et de discrétion dont le mal majeur pourrait être le manque d’intégration.

en effet, les chinois financent leur propre intégration (les tontines), travaillent entre eux, s’aident entre eux, se font travailler entre eux, consomment entre eux tout en étendant leur présence dans des quartiers quasi homogènes au risque de créer des jalousies au sein des communautés adverses qui ne peuvent intégrer la vie de quartier car non chinoise. C’est là de plus en plus le cas de certains quartiers parisiens (Belleville, Voltaire, le 13ème…).

La France risque sans doute de retrouver à terme le même problème qu’avec ses banlieues : A trop laisser les communautés se développer selon leur propre schémas et en ne faisant jamais la promotion du mélange, on fonce dans le mur. Avec les communautés d’Afrique du Nord des 70s, on a laissé se développer des ilôts de déchéance, de violence et de pauvreté qui a raté son intégration. Avec les chinois, cela risque de se faire également, mais dans l’autre extrême : une communauté riche mais qui ne vit qu’à 100% Made in China, au risque de créer des jalousies autour d’elle.

La manifestation de ce week-end doit évidemment trouver des réponses de la part de la police, mais elle doit de même trouver des réponses de la part des chinois de France. Par ailleurs, s’il est toujours plaisant de voir que cette communauté profite des bienfaits locaux en terme de démocratie pour manifester, il serait utile de l’entendre de même dans d’autres registres que dans les sujets du type « Pro-Chine » en 2008 lors des révoltes du tibet ou encore dans les manifestations « Sans papier ». Discrétion n’est pas Intégration.

Liens :
http://www.lepost.fr/article/2010/06/20/2121989_paris-des-milliers-de-chinois-dans-la-rue-contre-l-insecurite.html
http://www.lepoint.fr/societe/une-manifestation-de-chinois-a-belleville-se-termine-par-des-incidents-20-06-2010-468606_23.php

Auteur : Aguolo

啊国, アグオロ, Aguolo, Goss'Bô,... Tel est le nom du maître des lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*