J’ai mal à la France…

Je m’étais promis de moins politiser le blog et d’y rester neutre un maximum mais l’actualité ratrappe à grande bottes fascistes mes douces espérances…

Car il faut bien l’avouer, en ce moment, l’actualité cumule et s’accumule et quand je constate ce que notre présidence et sa cours nous pondent mois après mois avec la plus constante régularité, il faut bien l’avouer… J’AI MAL A LA FRANCE !!!

Le pire dans tout ça, c’est que cette maladie gravement contagieuse qu’est la bêtise gouvernementale a l’air de s’étendre avec la plus grande facilité au sein de notre chère population française qui décidément n’apprend jamais rien des heures les plus sombres de sa propre histoire.

Si je fulmine, c’est tout d’abord depuis ce fameux débat sur l’identité national.
Il aura tant fait parlé et finalement n’aura débouché sur… rien. Mais alors sur rien de rien de rien. On en aura parlé des milliers d’heures dans les média et in fine, on en aura retenu quoi ? Rien du tout si ce n’est que décidément, notre gouvernement a un soucis de faciès.
Tout ça pour ça…

Si je fulmine ensuite, c’est suite à la fameuse « déchéance de nationalité ».
La fameuse affaire Lies Hebbadj et les soucis grenoblois auront apporter de la matière à ce nauséabond sujet. Et oui, l’Article 1 de la Constitution Francaise a du plomb dans l’aile. Bon sang, on est français ou on ne l’est pas. Le devenir est déjà suffisamment difficile (et chaque année toujours plus), si en plus il faut rajouter une période probatoire, on en finira jamais avec les difficultés d’intégration. Si ça passait (mais je suis convaincu que ça ne passera pas), le chantage à la dénaturalisation ferait floresse : La France aux Français qu’on disait en 1940.

Si je fulmine « bis », c’est quand je constate les retournements de veste de certains.
Notamment de notre Madame Sport qui finalement, dans son discours post-mondial, face au parlement, parlait en des mots étranges de notre chère équipe à force de « Caïd » et autres mots du genre. Caïd… ça me rappelle un peu ces mots désignant les jeunes du 9.3. Un  petit problème de couleur ?

Si je fulmine encore, c’est avec les récentes stigmatisations des Rom.
Incroyable !!! On découvre qu’il existe des camps illégaux et l’on décide d’y aller à l’opération coup de poing histoire de faire monter les sondages. Bizarrement, on continue à ignorer l’obligation largement non-appliquée de construction d »espaces pour gens du voyage qui me rappelle une autre obligation (loi SRU) elle-même peu appliquée.

Si je fulmine encore plus fort, c’est parce que tout récemment, ça tapine très FN à l’UMP.
 On n’hésite plus à sortir des raccourcis « Immigration = Insécurité » (Frédéric Lefevre n’est pas stupide, un excellent papier de Thomas Legrand) à la mode sociologie de comptoir. Bizarrement, on oublie de parler des contextes sociologiques, d’intégration, etc.

Si je fulmine encore trop fort, c’est aussi sur cette proposition d’un autre génie de la majorité, Eric Ciotti, qui veut faire punir les parents de délinquants.
Evidemment, on sent comme une certaine population visée habitant un département qui commence par un 9 et finit par un 3. Je propose aussi que l’on condamne les parents des déficients mentaux, des sous-diplomés, des fumeurs, des obèses, etc… qui coutent si chers à nos sociétés et pour lesquels leurs parents n’ont décidement pas bien fait leur boulot.

Si je fulmine, encore et toujours, enfin, c’est avec la toute récente affaire de papy René (non, pas celui des Musclés mais René Galinier).
Le pauvre homme de 73 ans faisait sa sieste quand il surprend 2 jeunes filles de 15 ans (houlala, c’est dangereux). Ni une ni deux, notre ancien d’Algérie en l’état de « légitime défense » prend sa carabine et tire sur ces « racailles » de l’Est. Evidemment, notre justice fait son travail et pendant que les deux « fripouilles » sont à l’hôpital pour blessure au thorax et aux parties génitales, notre gentil papy gâteau est injustement emprisonné et présumé coupable de tentative d’ « homicides volontaires ». Il n’en fallait pas plus pour que l’autre pourfendeur d’injustice de la Sarkozie, Lionnel Luca, réclame la libération de cette pauvre victime qui finalement était dans son plein droit : Non, on ne peut pas voler impunément et se faire couper la main comme en Arabie Saoudite ne suffit plus. Devenons plus texan que le texas et armons tout le monde et permettons l’utilisation des armes. Un headshot au moindre larcin et vous verrez que les statistiques de la délinquance tomberont. Sérieusement… au regard des commentaires de l’article, avec une énooooooorme majorité de pro-papy, on se dit qu’on est dans un bien bien mauvaise passe lorsque l’on commence à se dire que se faire voler peut justifier une justice aussi expéditive que l’homicide. Un conseil à l’avenir, attention lorsque vous traversez les forêts domaniales ou privés à ne pas vous faire canarder, de plus en plus de français semblent trouver cela justifié. Et attention également à messieurs les romanos… Les ratonnades sont de retour !!!

Et tout cela finalement découle d’un simple fait : en entretenant l’insécurité et les suspicions envers ses voisins (si possible mate de peau), on amène les populations qui vieillissent à devenir plus parano que jamais et capable du pire au moindre méfait.

Au final, j’ai mal de me dire que ces mêmes gens au pouvoir depuis une dizaine d’années auront tout fait pour réduire les instruments de la sécurité à peau de chagrin tout en dénoncant avec véhémence dès qu’un acte sacrilège se produit. C’est comme si un docteur décelait en vous un cancer benin puis décide consciemment et sadiquement de vous réduire vos prescriptions jusqu’à ce cancer soit généralisé pour, à ce moment là seulement, vous proposerun médicament miracle qui finalement ne rêglera rien.
Sincérement, à part pour des raisons électoralistes, je ne vois décidemment pas pourquoi on se complait à laisser tout pourrir aussi longtemps… Conspiracy Inside ? Certainement… Les ficelles sont énormes. 2012 se rapprochent à grands pas et l’insécurité demeure un sujet favori des français qui ont la mémoire courte et qui risquent à nouveau de voter pour ces mêmes gens qui repostulent alors qu’ils auront prouvé avec force leur inefficacité sur une décénnie entière.

Résultat des courses, une France de plus en plus parano, xénophobe, populiste, débile, intégriste, raciste,… vichiste ? fachiste ? on commence à faire bonne figure à l’ONU. qui très justement est en train de pointer du doigt là où ça fait mal… Là où ça me fait mal.

World Cup 2010 #2 – Haiku du matin

Petit Haiku improvisé…

La France..
Le temps chinois pleure
Un message


Edit du 20/06/2010 :
Deux petites phrases croisees
« De Gaulle a marqué la France, mais la France n’a pas marqué 2 goals »
« Même Michaël Vendetta est resté plus longtemps en Afrique du Sud ! »

World Cup 2010 #1 – France-Uruguay

Quatre ans plus tard, je reprends ma couverture superficielle du parcours des Bleus et comme c’est parti, ça pourrait ne pas durer… ou bien…

Et le match de ce soir n’aura pas beaucoup convaincu. Dans la lignée de ce que l’on connait et que l’on a déjà connu de cette nouvelle génération de Bleus, on a encore joué à la baballe sans jamais avoir vraiment été une vraie menace. Je souris encore à l’écoute d’Evra et de son bilan post-match plutôt satisfait de la non-prestation et du non-résultat de l’équipe dont il assure le capitanat. Ca devrait me laisser confiant. On avait bien déjà fait un 0-0 contre la Suisse, il y a 4 ans alors que la France est arrivée en finale 1 mois plus tard. Donc on ne désespère pas encore même si, en mon for intérieur, un petit coté masochiste espère secrétement que justice sera faite vis-à-vis de l’Irlande.

Quoi dire donc si ce n’est que cet équipe ne fait clairement plus rêver. Entraînements cachés, salaires totalement disproportionnés, Imbue d’elle-même (en fin de match, au contraire de l’Uruguay, elle ne remerciait pas son public venu jusque là), sans motivation… Que voulez-vous qu’un français se reconnaisse en elle ?
Plus de proximité… Plus de simplicité… C’est tout ce qu’on leur demande.

Il n’aura pas échappé à l’oeil du marketeux sinophile que deux publicités autour du terrain avait un rapport total avec la Chine, caractères chinois à l’appui. Ainsi donc, on pouvait admirer la bande rouge de Budweiser ornée d’un énigmatique 百威 (bǎi wēi, Budweiser en Chinois), ainsi que, et c’est autrement plus surprenant, une banderole pour une marque 100% chinoise : Yingli Solar (英利) produisant entre autre des plaques solaires photovolatiques.
Surprenant.

Ce soir, c’est apéro géant dans le XIIIème

Ce soir, les Bleus n’ont jamais aussi bien porté leur nom…

… On aurait pu se dire qu’ils avaient retenu la leçon du dernier match contre la chine (中国国家足球队 Zhōngguó Guójiā Zúqiú Duì, pour les sinophiles) où ils avaient gagné sur un but contre son camp d’un chinois, et bien NON !!! Et ce soir, devant un stade réunionnais qui leur était tout acquis et face à une équipe chinoise, classée 84ème au classement FIFA (la France est 9ème) qui n’alignait pas sa meilleure formation (certains joueurs étant indisponibles pour le championnat chinois), les Bleus nous ont offert un spectacle d’une rare médiocrité confirmant un peu plus que notre sélection en Coupe du Monde n’était que le larcin d’un vol prémédité. En tout cas, connaissant la Chine, le sympathique Deng Zhuoxiang (邓卓翔) qui a marqué sur un magnifique coup franc et le non moins talentueux Zheng Cheng (曾诚) deviendront certainement les héros nationaux du moment. Et puis c’est la fédé de football chinoise qui doit se frotter les mains. Elle a quand même battu un ex-champion du monde.

En tout cas, je reste sur ma position depuis notre foutue qualification… Cette Coupe du Monde, on ne la mérite pas une seule seconde, et une sortie au plus vite ne sera que justice. Entre ça, le fait que les Bleus soit l’équipê la moins rentable d’entre toutes, l’affaire Ribéry et l’affaire Tsonga, le sport français n’est décidément pas en forme en ce moment.

PS : Deng Zhuo Xiang n’est même pas dans Football Manager 2010

Us et abus du droit de grêve

Grêve du Service Public prévue pour le 10 mars, la semaine où Paris jouera son va-tout pour les Jeux Olympiques de 2012. Grêves incessantes de la SNCF en dépit du système d’alerte voté l’an dernier. Grêves des professeurs. Grêves des chomeurs (magnifique concept). Grêves, grêves…

Elle est bien belle la France d’aujourd’hui !
Tout d’abord, je mets les choses au points. Je ne suis pas ultra-libéral autant que je ne suis pas extrêmistes de gauche et si l’on souhaitait m’affecter à l’un des deux camps qui forment le champs politique français, eu égard à mes opinions, on aurait bien du mal…

Mais bon… sans rentrer dans une discussion de type « le comptoir à Gégène », comme de plus en plus une majorité de nos concitoyens, voire des étrangers, le caractère trop récurrent de ce droit difficilement acquis fait qu’aujourd’hui, il en a perdu tout son sens de sursaut travailleur face à l’injustice de la sphère professionnelle.

Sait-on même encore pourquoi l’on fait grêve ? Ou finalement est-elle rentrée dans les moeurs comme une inéluctable gêne germant au fil des saisons ?

En Chine, combien de mes jeunes étudiants à la bonne époque de mes tutorats, me disaient que la France était un pays plutôt paresseux constamment en grêve. Vous m’avouerez qu’il y a mieux comme image et il est vrai qu’après, il devient difficile de faire concurrence dans ce pays émergent à d’autres pays telle l’Allemagne qui, elle, bénéficie d’une image non seulement de qualité, mais surtout de travailleuse.

Non seulement fait-il mal aux entreprises mais surtout, il fait mal à la France toute entière et hélas, oui, il a perdu son sens le plus fondamental: celui de dénoncer une injustice. Car aujourd’hui, faire grêve, c’est avant tout jouer d’un levier qui permet de facilement et rapidement faire avancer ses requêtes en termes salariales, de congés, d’heures de travail… Là où la France du secteur privée ne se permet que peu l’absentéisme, celle du public profite souvent de son monopole pour améliorer un statut de fonctionnaire déjà très favorable et peu sujet aux aléas économiques. Fonctionnaires pour la vie n’est pas qu’un mythe.

Aujourd’hui, c’est Air France qui empêchent les voyageurs de partir en vacances invoquant la manière dont l’administration de la compagnie gèrent la mort d’une hôtesse de l’air avec la mise à pied de l’employé concerné par l’enquête actuelle. Peut-on se permettre d’immobiliser la 2nd plate-forme aéroportuaire de France pour cela ? Combien d’argent, combien de journées de travail la France peut-elle se permettre de perdre ? On dit, et c’est vrai, que beaucoup d’entreprises tuent nos emplois, mais le droit de grêve amplifie ce phénomène. soyez un chef d’entreprise clairvoyant qui paiera 2500 euros (impôts compris) son employé qui a tout moment pourra se mettre en grêve afin d’améliorer sa condition, et considérez à coté la solution chinoise où dans les mêmes conditions, vous aurez entre 20 à 30 fois plus d’employés pour le même prix, avec le droit de grêve en moins et, pourra-t-on se permettre de penser, la satisfaction d’aider un pays dans son développement tout en s’implantant là ou le futur du business se décidera.

La France doit savoir se remettre au travail et il nous faut être clairvoyant sur ce point. On ne peut plus aujourd’hui se permettre d’être aussi égoïste dans nos manières de vivre.