Final Fantasy XIII, acheté, joué, fini, critiqué…

Faire un blog sur Final Fantasy XIII une semaine après sa sortie, ça fait un peu cheap… Mais j’assume et je vais lâaaaaaacher dignement ma bile (ou pas ?) sur le dernier made in Square-Enix.

Ca fait un bien long bout de temps que je suis l’actu sur le dernier Final Fantasy et c’est vrai qu’entre les premières images de 2006 et la sortie, on aura eu le temps d’entendre tout et son contraire sur ce qui devait relancer les ventes de PS3. Entre-temps, j’avais été quelque peu échaudé par les premiers retours de la version japonaise. Je reviendrais dessus plus tard.

Acheté…

Le geek que je suis donc, fan de la première heure (je conserve précieusement mes version jap et fr sur PS1), avait donc eu la malheureuse idée d’aller sur les Champs-Elysées le soir du 8 mars pour la soirée de lancement de cette 13ème itération et étant d’une nature optimiste, je me disais qu’en arrivant à 21h30 (le lancement était prévu pour 22h), j’aurais ma petite édition collector, quelques goodies et les signatures des producteurs/réalisateurs qui vont bien. Monumentale erreur. Arrivant par le coté Arc de Triomphe, je ne voyais pas que de l’autre coté, une queue s’étendait jusqu’au prochain croisement de rue. Pour l’ambiance, on repassera, un sculpteur sur glace, des jongleurs et des TVs montrant quelques people has been pris de passion pour FF. A 22h, ça démarre et on se décide à rejoindre la longue queue qui nous sépare du Saint-Graal. Et le temps passe… passe… lentement. Dans mon plus grand malheurs, des djeunz imbibés de vodka sont au même niveau  et l’un d’entre-eux se soulage dans sa bouteille. Charmant.

Continuer la lecture de « Final Fantasy XIII, acheté, joué, fini, critiqué… »

Lectures Récentes #02 – Déc.2009-Fév.2010

Quoi de mieux qu’une bibliothèque bien remplie pour passer les mois d’hiver ?

Petit retour sur 3 mois de saines lectures depuis mon précédent moment Apostrophe.

Décembre 2009 – Février 2010

Dédicace à feu O'Reilly France

Pas informaticien de métier, mon premier « à 200% » (« Hacks » en VO), Ajax à 200% m’aura permis de découvrir avec regret que les éditions O’Reilly France avait disparu en 2008. Difficile compréhensible au regard de l’excellence et de la précision des livres de l’éditeur ainsi que du formidable travail qu’avait entrepris la branche française. Cette sélection ne sera pas du goût de tout le monde, mais je laisse quand même mon petit avis.

– Ajax à 200% (Bruce W. Perry) : Non, on ne parle pas de la ville grecque, ni du nettoyage, ni du football.
Ajax à 200% est un excellent ouvrage structuré autour de 80 Hacks bien utiles pour améliorer l’expérience utilisateur sur internet.
– PHP à 200% (Jack D. Herrington) : Dans la même lignée que l’ouvrage précédent. Toujours aussi bon.
– SQL à 200% (Andrew Cumming & Gordon Russell) : Quelques excellents hacks, notamment concernant les tendances. Niquel.
– Mémento Ergonomie Web (Amélie Boucher) : Ou comment organiser, rendre lisible, accessible et efficace son site internet. Synthétique et surtout… utile.
– UML 2.0 (Pascal Roques) : En 2008, je me suis donné la sympathique tâche de fabriquer un système en ligne de suivi SAV histoire de palier au manque de souplesse des prises de notes sous Excel et cie. C’est à cette occasion que je me suis lancé tête la première dans PHP, SQL et cie. A l’époque, je n’avais qu’un semblant de connaissance de la méthode Merise qui a fait place aujourd’hui à l’UML puis à l’UML 2, qui permettent, pour faire court, de designer son système avant même de se lancer dans la conception de ce dernier. Indispensable et comme le mémento précédent, synthétique et diablement utile.
– UML2 (ENI) : Tout pareil, en plus schématique.

UML is in Da House !!!

On continue dans la série « ingénieur informaticien qui s’ignore »…

– Conception des bases de données avec UML (Gilles Roy) : Ma bible sur l’UML. INDISPENSABLE!!! Clair et didactique comme il faut. L’exemple du transporteur aérien et du système de réservation sont excellents.
– UML 2 pour les bases de données (Christian Soutou) : Dans la lignée de l’ouvrage pré-cité. Concevoir son modèle et l’appliquer à la création de la base qui le supportera, c’est là tout la leçon de ce titre.
– UML 2 Modélisation des Objets (Laurent Debrauwer & Fien Van Der Heyde : On est dans la catégorie « UML pour les Nuls ». Bien utile pour en assimiler les bases.
– Premières Applications Web avec Ajax, JQuery et PHP (J.M. Defrance) : En voilà un ouvrage qui est bon, comme souvent ce qui sort chez Eyrolles. Assez massif, on y aborde, notamment via l’exemple d’un site de Casino en ligne, l’art et la manière de concevoir un site avec les technologies actuelles.
– PHP5 Best Practices (Guillaume Ponçon) : Un autre bouquin INDISPENSABLE à qui veut passer à l’étape suivant en matière de conception de sites. Le sujet n’est que rarement abordé et traite des bonnes pratiques à appliquer ET à s’appliaquer. Un peu chaud à mon niveau mais quelques bons conseils qui justifiaient l’achat.

Une sympathique triplette

On largue un peu les lectures sérieuses pour un peu de détente…

– Journal d’une Disparition (Azuma Hideo) : Pas facile du tout à le trouver celui-là. Il n’a pas dû établir des records de vente à sa 1ère (et sans doute dernière) édition.
J’en parlais dans Lecture Récente #01 après ma lecture de « Journal d’une Dépression ». Faut dire que j’avais lu la suite avant de lire le début. Pour ce cas-ci, ce n’est pas fondamentalement un problème. Vraiment très bon. Il est rare d’assister à une autobiographie aussi franche et sans censure aucune. Le dessin est… très typé 80s, mais le contenu vaut le détour.
– Le Bonheur Inquiet (Lewis Trondheim) : J’entendais toujours parler de Trondheim dont nombres de dessinateurs s’inspire. Alors au hasard, j’ai pris un bouquin de l’auteur avec si possible une chouette couverture et le moment aura été plaisant. A découvrir.
– Les Chroniques de Player One (Olivier Richard & Alain Kahn) : Pour les jeunôts ou les vieillots qui ignoreraient ce canard dédié au jeux vidéos qu’est Player One et qui a bercé ma jeunesse, un séance de rattrapage est possible via Abandonware-Magazines qui recense au téléchargement une bonne partie de la petite centaine de numéro parue durant les 90s. Concernant le livre qui nous intéresse, à tous les vieux de la vieille de ma génération, la lecture vaut le détour. Au-delà de l’histoire de la création, du succès et de la mort du magazine, les auteurs nous offrent un panorama du développement du jeux vidéo, des anime et des mangas sur les 20 années que couvrent l’ouvrage, à force interviews des principaux acteurs du métier. Du très bon.